MENU
Écoute en direct
 
 
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Économie

2 novembre 2018

Réaménagement au Parc Garneau de Saint-Gabriel-Lalemant

par Communiqués de presse

Crédit photo : Courtoisie

La municipalité de Saint-Gabriel-Lalemant, en collaboration avec le comité d’embellissement, a procédé à l’inauguration du réaménagement du parc Garneau. Cette infrastructure à l’entrée nord du village, sur la Côte Saint-Gabriel, en est à sa deuxième phase de développement en 5 ans.

Après avoir redonné une nouvelle apparence au parc Garneau en 2013, la cure de jeunesse s’est poursuivie cette année notamment avec la plantation d’une cinquantaine d’arbres, du gazonnement, du terrassement, la conception d’un aménagement favorisant les déplacements pour les randonneurs, du mobilier extérieur comme des chaises Adirondacks et des tables à pique-niques. Finalement, la municipalité a également procédé à l’installation d’un bloc sanitaire comprenant des toilettes et des douches, venant accroître l’offre de service aux usagées du parc. Il est à noter que ce dernier investissement, correspond à près de 30 % des frais du projet. Ces travaux d’envergure ont nécessité un financement total de 65 720 $ avec, au départ, une subvention de 16 000 $ provenant du Fonds de développement du territoire de la MRC de Kamouraska-Volet amélioration des milieux de vie. La Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière a également contribué de son côté à la hauteur de 20 000 $ alors que la municipalité de Saint-Gabriel a investi 29 720 $.

Cette volonté d’offrir à la communauté gabrielloise des infrastructures rajeunies et accessibles s’inscrit dans les objectifs 2017-2020 du Plan de développement de la municipalité. Les initiateurs du projet ont également fait appel à l’expertise paysagère de Ruralys. Au départ, l’organisme était invité à soumettre une proposition de plan d’aménagement du parc, afin que cette mise à niveau s’intègre au milieu existant tout en le mettant en valeur dans son environnement. « Il s’agit d’une belle réussite pour la municipalité. Nous sommes convaincus que la population et les visiteurs sauront apprécier cette mise en valeur du parc, permettant ainsi de rehausser la qualité de vie des gens de notre milieu et de ceux qui viendront nous visiter. », de dire le maire, M. René Lavoie.

De son côté, Mme Anita Ouellet-Castonguay, représentante du préfet de la MRC de Kamouraska et mairesse de Saint-Alexandre-de-Kamouraska se dit très heureuse d’être présente pour inaugurer ce réaménagement du parc Garneau. « Nous sommes convaincus que ces aménagements et commodités contribueront à rendre ce lieu encore plus attrayant et qu’il sera l’hôte de rassemblements pour la communauté. Ces réalisations permettent aussi de contribuer au rayonnement et à la mise en valeur de la plus jeune municipalité de notre magnifique haut-pays. », de déclarer Mme Ouellet-Castonguay.

Pour sa part, le président de la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière, M. Jacques Lavoie, mentionne : « en s’associant au projet de mise en valeur du parc Garneau, la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière démontre son désir de contribuer à l’essor de son milieu. L’aide accordée à la Municipalité de Saint-Gabriel-Lalemant permettra non seulement à la municipalité de se positionner comme un incontournable dans la région, mais contribuera également à n’en faire une destination de choix pour les amateurs de sports et de plein air. »

À propos du parc Garneau

En octobre 1976, la municipalité de Saint-Gabriel-Lalemant hérite d’un terrain de M. Richard Garneau appelé La plantation de pins. Par le biais du comité des loisirs de l’époque, une partie du terrain adjacent est achetée à la succession de M. Garneau. Depuis plus de 40 ans, ce site a subi plusieurs transformations, notamment la construction d’un chalet en 1978 en plus de la réalisation de l’aménagement du site extérieur la même année. D’ailleurs, une sculpture en l’honneur du donateur, qui avait légué ce terrain à des fins de loisirs récréatifs, s’élève à l’entrée du parc depuis cette période. En terminant, rappelons que dans les années ’50, M. Garneau fut connu comme « l’apôtre des bûcherons », alors que qu’il parcourait les quatre coins du Québec faisant la promotion de la syndicalisation des travailleurs forestiers.

Cette nouvelle provient du site Internet

Retour à l'accueil

Vous avezune nouvelle?

Cinéma Princesse